Le ganglion sentinelle est le premier ganglion lymphatique vers lequel les cellules cancéreuses migrent après avoir quitté la tumeur initiale au cours du processus de formation des métastases. La biopsie du ganglion sentinelle est un examen qui consiste à identifier, retirer et analyser le ganglion sentinelle afin de déterminer s'il contient des cellules cancéreuses. Au cours de cet examen, un traceur (une substance radioactive et/ou un colorant) est injecté aux alentours de la tumeur et se propage via le système lymphatique. Le premier ganglion lymphatique identifié par le traceur n'est autre que le ganglion sentinelle. Cette technique est actuellement employée pour aider à évaluer l'étendue d'un cancer du sein ou d'un  mélanome , et est en cours d'évaluation dans d'autres cancers.

En savoir plus
 
En savoir moins
 

Cet examen peut être employé notamment pour :

  • évaluer la progression d'un cancer du sein ou d'un mélanome ,

  • éviter, en cas de résultats négatifs, d'avoir à enlever inutilement tous les ganglions proches de la tumeur initiale avec pour conséquence une réduction du risque de complication,

  • guider le choix thérapeutique.

2 - Contre-indications

La présence d'adénopathies à l'examen clinique ou radiologique.

3 - Préparation

  • Informez le médecin de vos problèmes de santé et remettez-lui la liste de vos médicaments.

  • Informez le médecin de vos allergies.

  • Informez le médecin de vos antécédents médicaux.

  • Signalez au médecin si vous êtes enceinte ou susceptible de l'être.

  • Soyez à jeun : ne rien boire ni manger durant les 8 heures qui précèdent l'examen.

  • Faites-vous accompagner en prévision du retour (car le sédatif qui vous sera administré produit son effet pendant quelques heures).

4 - Déroulement

  • Cet examen dure généralement entre 30 et 60 minutes.

  • Il est demandé au patient d'enlever ses vêtements au niveau du site de biopsie et de porter une chemise d'hôpital.

  • Avant que l'examen ne débute, un sédatif peut être administré au patient afin de le relaxer.

  • Le médecin nucléariste injecte le traceur (substance radioactive) aux alentours du site de la tumeur initiale et réalise des clichés et/ou le chirurgien injecte un colorant aux alentours du site de la tumeur initiale (au bloc opératoire).

  • Après identification, le ganglion sentinelle est retiré par voie chirurgicale via une incision réalisée au niveau de la peau.

  • Le ganglion sentinelle est ensuite analysé pour vérifier s'il contient ou non des cellules cancéreuses.

  • En cas de résultats positifs, d'autres ganglions lymphatiques seront retirés (au cours de cet examen ou durant une intervention chirurgicale ultérieure).

5 - A savoir

  • Une fois l'examen terminé, en cas d'anesthésie générale, le patient sera emmené en chambre de réveil.

  • Cet examen n'est en général pas douloureux. Il est néanmoins possible que le patient ressente une douleur passagère au niveau du site de prélèvement.

  • Si le patient n'a pas à subir de chirurgie additionnelle, il pourra normalement rentrer chez lui le jour de l'examen.

  • Cet examen est généralement réalisé au moment où la tumeur initiale est enlevée. Cependant, il peut également avoir lieu avant ou après que la tumeur ait été retirée.

  • La peau peut rester colorée pendant quelques jours ou semaines au niveau du site où est injecté le colorant.

6 - Complications

Fréquemment

Le lymphocèle (poche d'eau à la place des ganglions).

Rarement

Le saignement, la douleur ou la formation d'une ecchymose au niveau du site de prélèvement.

Très rarement

L'infection, une réaction allergique au colorant employé, la survenue d'un lymphoedème (gonflement d'une région corporelle suite à une accumulation de liquide), des lésions aux nerfs situés au niveau du site de prélèvement.

 

Bas de page

Liens utiles